«

»

Les 4 vérités sur un légume mortel dans nos cuisines. 4 personnes décédées.

VEGAN, végatarien, bio, 4 vérités sur un légume mortel dans nos cuisinesUn légume que nous avons tous chez nous, devenu mortel, tue quatre personnes d’une même famille. Jetez le à la poubelle.

  1. La triste histoire de Maria Chelysheva 8 ans qui a vu mourir 4 personnes de sa famille par un gaz mortel issu
    d’un légume pourri.
    Elle a perdu son père Mikhail 42 ans , sa mère Anastasia 38 ans, Son frère Georgy 18 ans et sa grand mère Iraida 68 ans.
    Elle est la seule survivante et reste inconsolable face à cette perte immense.
  2. HISTOIRE :

    Ce légume, nous l’avons tous dans nos cuisines, dans nos réfrigérateurs, dans nos caves : c’est la pomme de terre.
    Les pommes de terre pourries émettent un gaz qui peut être mortel.toxique pomme de terre glycoalcaloide
    Tout a commencé avec le professeur Mikhail qui entre dans sa cave où les pommes de terre sont stockés pour l’hiver.
    Il ne savait pas que certaines d’entre elles étaient pourries. Il s’est évanoui en respirant le gaz toxique et mort peu de temps après.
    Sa femme Anastasia ne le voyant pas revenir, descend à la cave à son tour pour le chercher et dans l’obscurité elle a aussi subi le même sort
    Le fils Georgy est allé aussi à la cave chercher les parents et inhalé les gaz.
    La grand mère a alors appelé les voisins pour venir l’aider mais elle est descendue aussi à la cave et s’est effondrée.
    Seule Maria 8 ans a échappé à ce gaz car elle est la seule à ne pas descendre à la cave. Sa grand mère avait eu l’intelligence d’esprit d’ouvrir la porte d’entrée avant
    de descendre dans la cave. L’aération créee a dissipé partiellement le gaz mortel et sauvé Maria.

    2016-09-18_144732  2016-09-18_145916

  3. EXPLICATIONS :

    -Les pommes de terre appartiennent à la famille des Solanacées et comme beaucoup de plantes de cette famille, elles contiennent des Glycoalcaloides qui sont
    des toxines puissantes.
    -Ces substances sont considérés comme pesticides et fongicides et produites par ces plantes comme défense contre les animaux, les insectes et les champignons susceptibles
    de les attaquer.
    – Parmi les autres légumes appartenant à la famille des Solanacées, on trouve les tomates, les aubergines, les poivrons et les piments.
    – Les tomates contiennent deux glycoalcaloides : l’alpha-tomatine et le déhydrotomatine,
    tandis que la pomme de terre contient de l’alpha-chaconine et de l’alpha-solanine, qui sont beaucoup plus toxiques que les glycoalcaloides de la tomate.
    -Ces glycoalcaloïdes, notamment la SOLANINE peuvent causer des maux de tête, de la diarrhée, des crampes, et dans les cas graves coma et la mort.
    -Lorsque la pomme de terre entre dans la phase de pourrissement, la concentration des glycoalcaloïdes augmente et dégage un gaz toxique dangereux.
    L’exposition à ce gaz mortel a tué la famille de Maria.
    pomme de terre mortelle

  4. CONSEILS :

    -Ce poison toxique est présent partout dans la pomme de terre mais SURTOUT quand elles prennent une couleur verdâtre, et autour des yeux, germes et blessures du tubercule
    -Eviter donc les germes de pommes de terre, elles deviennent toxiques quand elle verdissent, noircissent et ramolissent
    -Pour éviter cela, conservez les à l’abri de la lumière, dans un endroit aéré, frais et sec pour éviter la formation de glycoalcaloides.
    -Ne conservez pas les pommes de terre au réfrigérateur.
    -Pelez les pommes de terre pour éviter les grandes concentrations de glycoalcaloides.
    -Ne mangez pas les germes, les fleurs, les zones amères autour des yeux des pommes de terre.
    -Jetez systématiquement les pommes de terre présentant des signes de pourriture et de germination ou présence de goût amer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>